À trente ans après avoir été danseuse et spécialiste en communication et marketing Sandra (aka Madame Bô) revient à ses premiers amours la peinture et le corps. “Je savais que je ne voulais plus bosser 5 jours par semaine derrière un bureau à attendre le vendredi comme une délivrance et dans l’angoisse du lundi matin. Comme j’aimais déjà créer, rencontrer l’autre, c’est naturellement que je me suis orientée vers le tatouage. Lorsqu’un ami m’a mis entre les mains une machine, cela a été le déclic.”

C’est alors que sans tatouage, ni aucune connaissance du milieu, elle se lance dans la quête d’un apprentissage. Grâce à ses proches, elle va décrocher une place chez TradInktion à Albi (81-France) auquel elle restera très attachée. Puis elle va rapidement se mettre à son compte à Genève (Suisse), ville dans laquelle elle vit depuis plus de 10ans. Depuis 2016 elle travaille chez BRUT Tattoo Parlor. En 2017 elle devient résidente chez Candice Body Art à Neuchâtel.

"Tatouer c’est avant tout collaborer, il faut savoir rester humble, connaître ses limites, et les repousser juste ce qu’il faut.” Elle met son écoute, son regard et ses idées au service de ses clients. Elle fait de tout sauf ce que les autres font mieux qu’elle. Elle travaille surtout au feutre et à l’aquarelle. Son univers se nourrit de la faune et de la flore, dans un style ornemental plutôt graphique. 

Elle participe à des expositions quand le tatouage lui en laisse le temps. “Créer pour soi et pour les autres, permets de trouver un certain équilibre.”